En revisitant A list apart, je tombe sur cet article, qui date de 2002 et que je n’avais jamais lu :

10 tips on writing the living web, par Mark Bernstein.

Quelques mots sur A list apart, pour commencer : c’est l’un des sites de référence pour ceux qui cherchent à améliorer leur manière de concevoir et de développer des sites Web. On y parle de texte, de code, d’utilisateurs, de concepts qui permettent d’aller plus loin, de dépasser les limites du Web.

La baseline du site est très belle : From pixel to prose, coding to content. A list apart défend l’idée selon laquelle un site Web est une oeuvre à la fois technique et culturelle. Une idée à laquelle je crois profondément.

Depuis que j’ai découvert le Web en 1993 (dans une tour ronde de l’Université d’Essex), je reste toujours autant fasciné par cet espace, et je cherche sans arrêt une sorte de “vérité” sur la manière de réaliser le site idéal. De tous les sites que je suis régulièrement, A list apart est l’un de ceux qui me permettent le plus souvent d’entrevoir des bribes de cette “vérité”.

Quant à l’article, il donne des conseils de bon sens pour rédiger un site Web. Et revient à l’essentiel : on n’écrit bien que si on possède une bonne raison d’écrire, et si on est prêt à y mettre de sa personne. Et si on travaille beaucoup… Beau programme pour Les mots pour le Web