Les problèmes d’ergonomie, on en voit partout. Exemple du jour : j’ai acheté un smartphone Qtek 9100. C’est un véritable couteau suisse, bluetooth, wifi, avec écran, clavier, appareil photo, caméra, micro, qui lit les MP3, gère mon carnet d’adresses, mes rendez-vous, joue aux échecs, bref : je me suis gâté.
Et alors ? Et alors voilà : le Qtek 9100 est le premier téléphone portable à ma connaissance qui ne puisse pas servir de réveil… Il y a bien une rubrique “réveil et alarmes” qui permet de régler le réveil, mais pour utiliser celui-ci, on est averti que l’on doit désactiver tous les autres sons de l’appareil. C’est une opération tellement complexe (tant d’alarmes et de sons à désactiver un à un) que jamais je ne l’entreprendrai.
Vu le prix de la machine, honnêtement, il vaut mieux en rire qu’en pleurer… Mais je ne suis pas là pour me plaindre. D’ailleurs je suis très content de ce PDA, presque parfait. Je me faisais juste, en pensant à cette histoire, une petite remarque sur l’ergonomie : souvent, elle se niche dans des petits détails comme ça, et il suffit d’y penser… Créant des sites web depuis plus de 10 ans, je suis bien placé pour savoir que je connais peu d’activités aussi complexes que réussir à penser aux choses simples sans rien oublier d’important… N’est pas Apple qui veut !