Platform Strategy sort (enfin !) en français

Platform Strategy est un livre écrit par mes cousins Benoit et Laure. Comme son titre l’indique, il est consacré aux plateformes : Amazon, Google, Apple, eBay, BlaBlaCar, Uber, Airbnb et tous les services qui ont bouleversé nos vies, et également la vie de leurs concurrents ou prédécesseurs.

Le livre sort en librairie la semaine prochaine, le 19 septembre, aux éditions Dunod, et j’en suis le traducteur.

Cela fait plusieurs années que Benoît et Laure se sont spécialisés dans les plateformes, et qu’ils conseillent certaines d’entre elles dans leur stratégie.

Leur ouvrage est à la fois une présentation des plateformes (définition, caractéristiques, différence avec les entreprises traditionnelles), et un manuel de développement qui, étape par étape, détaille les stratégies, les priorités, les défis à résoudre lorsqu’on cherche à faire prospérer sa plateforme.

Ecrit avec une grande pédagogie, très détaillé, riche en informations, c’est un livre que j’aimais beaucoup lorsqu’il est sorti, et que j’ai adoré traduire. Je suis très heureux qu’il soit disponible en français (même si je serais encore plus heureux que mes compatriotes sachent lire en anglais).

Pour en savoir plus, visitez le site de l’ouvrage : http://www.platformstrategy.fr/

Projet de site Internet pour les musiciens

 

Je suis en train de travailler à un nouveau projet, destiné aux musiciens. Pour mieux savoir où aller, j’ai préparé ce petit questionnaire. Merci de le diffuser à vos amis musiciens et de leur demander, s’ils sont intéressés, de prendre cinq minutes pour y répondre.

Ils peuvent venir sur cette page et remplir le questionnaire ci-dessous, ou bien vous pouvez leur envoyer le lien : http://goo.gl/forms/gQWZjXh7sj

D’avance merci !

Il existe une méthode simple et infaillible pour rendre un site Web rentable et efficace, la voici

Mise en appétit

Avant de vous présenter la « méthode miracle du docteur Reillier », permettez-moi de vous indiquer la petite info qui m’a donné envie d’écrire ce billet : selon une étude publiée récemment, les consommateurs américains dépensent plus dans les restaurants dont les menus n’affichent pas le signe $, ou le mot « dollar ».

Autrement dit : si l’on en croit cette étude, on a davantage envie de commander lorsqu’on lit :

Steack-Frites : 12,90

que lorsqu’on lit :

Steack-frites : 12,90 €

(j’ai transposé en Euros, ne me remerciez pas, c’est tout naturel).

Pour en savoir plus :

L’article sur le site Lifehacker qui m’a appris l’existence de cette étude :
http://lifehacker.com/menu-formatting-could-affect-how-much-you-spend-at-a-re-1607439738

L’étude proprement dite : https://www.hotelschool.cornell.edu/research/chr/pubs/reports/abstract-15048.html

So what ?

(suite…)

Faut-il présenter des écrans graphiques lors d’un appel d’offres ?

Cette semaine encore, j’ai discuté sur Facebook avec quelques amis d’un problème récurrent et controversé : de nombreuses institutions, lorsqu’elles font un appel d’offres pour la création ou la refonte d’un site Web, demandent aux agences candidates de fournir des maquettes graphiques.

C’est une chose qu’on devrait refuser. D’abord parce qu’il s’agit d’un travail considérable, et qui n’est pas rémunéré. Enfin, officiellement pas rémunéré, car en réalité, pour qu’une agence ne mette pas la clé sous la porte, il faut bien qu’elle récupère ce coût, et il est donc réintégré, d’une manière ou d’une autre, dans les sommes facturées aux clients de l’agence. En somme, cette pratique idiote a pour premier effet d’augmenter les tarifs des agences. 

(suite…)

Fusion-acquisition

Depuis quelques mois, ce site était un peu à l’abandon. La raison? J’ai eu la mauvaise idée de créer deux blogs supplémentaires :

  • Ma petite entreprise sur le Web
  • Profession Webdesigner

L’idée était de ne pas mélanger tous les sujets. fredreillier.com devait parler de contenus, ma petite entreprise devait conseiller les indépendants, artistes et petites structures dans la réussite de leur site Internet, et profession webdesigner devait aborder les aspects plus techniques ou graphiques.

Sans compter que dans l’intervalle, je me suis lancé dans un autre projet d’écriture pure : fredbook, la liste de toutes les personnes rencontrées dans ma vie.

Résultat ? Trop dispersé, je n’écrivais plus rien. Le plan était beau sur le papier, mais j’ai trop présumé de mon énergie. J’ai commis l’erreur que j’évite souvent à mes clients. En effet, je fais toujours très attention à modérer les ardeurs de ceux qui pensent être capables de publier des actualités de façon régulière, d’ajouter de nouvelles pages, d’alimenter leur fil Twitter et leur page Facebook. J’ai commis l’erreur de penser que, puisque je suis un pro, je devais être capable, moi, d’y parvenir. Ca me servira de leçon…

Alors ce matin, j’ai décidé de tout fusionner : les lecteurs de ma-petite-entreprise sur le web et de profession-webdesigner seront redirigés ici, et les articles rédigés sur ces deux blogs seront intégrés à fredreillier.com.

Il faut donc s’attendre à une petite phase de rangement / classement, puis je me remettrai à tout publier ici.

C’est plus simple, non ?

 

UPDATE 20 novembre 2017. Il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis. Je relance les deux autres blogs et ce sont donc les articles d’ici qui vont rediriger vers l’extérieur.
Promis. Je ne change plus d’avis pour au moins une semaine.

Ce que j'ai appris sur mon métier en ne regardant plus la télévision et qui va me faire regarder de nouveau la télévision

fredreillier_televisionrulesthenationDepuis au moins cinq ans, je n’ai plus la télé.

Enfin si, j’ai une télé, mais je ne l’allume plus. Elle n’est plus branchée. Je ne m’en sers pas.

Il n’y a aucune hostilité particulière derrière tout ça : j’ai simplement autre chose à faire que regarder la télévision. D’abord parce que je sors beaucoup, ensuite parce que lorsque je suis chez moi, je lis, je fais des tas de trucs. Et je passe du temps sur Internet.

Bref : la télé, plus le temps. Elle ne me manque pas. Elle n’existe quasiment plus pour moi. (suite…)