J’ai relu cette semaine The Jelly Effect, un bouquin acheté il y a quelques mois. Le sous-titre : how to make your communication stick.

Ce livre n’est pas du tout consacré à l’écriture, plutôt à la communication interpersonnelle, avec une ou plusieurs personnes : on y trouve des chapitres sur le networking (assister à des événements pour rencontrer des gens), sur la vente, sur la manière d’obtenir des recommandations de la part de ses clients, et sur l’art de réussir une présentation orale.

Pourtant, on y trouve quelques-uns des conseils les plus pertinents que je connaisse en matière de réflexion sur le contenu d’un message émis à l’intention d’autrui.

Concret, clair, vivant, pratique, le chapitre sur les présentations est vraiment à lire de toute urgence. Il présente une démarche étape par étape pour construire un message vivant, efficace et adapté à sa cible.

L’auteur explique son “talent” pour la communication par le fait que, sa mère étant aveugle, il a passé sa vie à lui expliquer ce qu’elle devait savoir pour “voir” les lieux, les gens et les situations. Aller à l’essentiel, être concis mais complet, se mettre à la place de l’autre… Autant de conseils de bon sens qu’on trouve dans de nombreux autres ouvrages, mais qui sont ici mis en oeuvre de manière très stimulante.

J’en ai tiré une “procédure d’incubation” pour mes futurs textes, que je vais tester de ce pas, avant de vous l’exposer si elle donne d’aussi bons résultats que je l’espère.