Cette histoire commence le jour de la Saint-Valentin, mais ça m’étonnerait qu’elle tourne à l’histoire d’amour.
Ce 14 février, donc, la très sérieuse USPTO (United States Patent and Trademark Office) a délivré un brevet à une obscure webagency : http://www.balthaser.com/

Le titre du brevet ? Accrochez-vous :
Methods, systems, and processes for the design and creation of rich-media applications via the internet .
Le contenu ? Eh bien ce brevet attribue la paternité du concept de “média riche sur l’Internet” à monsieur Balthaser. C’est large, hein ? En clair, les technologies Ajax, Java, Flash et bien d’autres seraient concernées, et si cet incroyable brevait était maintenu, à peu près tous les sites web interactifs de la planète devraient payer des royalties au sieur Balthaser. Incroyable, non ?

Faisons une petite visite au nouveau patron : pour commencer, il faut attendre 45 secondes pour que son site se charge… Un truc en Flash avec une musique de mauvais goût. Ensuite, pas moyen de lire les news parceque des fenêtres se promènent devant… Alors pour commencer, le nouveau patron, il apprend à faire des sites web.

Redevenons sérieux un instant : depuis l’origine, Internet est l’enjeu de guerres de brevets qui se terminent toujours plus ou moins en eau de boudin. Un jour, on voit débarquer le père de tous les navigateurs, le lendemain la mère du concept d’hypertexte… On peut prévoir qu’une fois de plus les avocats vont s’en mêler, et le truc va s’enliser.
Ils devraient faire ça le premier avril, la prochaine fois.

Quelques liens sur cette histoire :