Le WIF 2006 est terminé. Cette seconde journée a été aussi brillante que la première, avec :

  • Molly Holzschlag (http://www.molly.com), membre du comité du Web Standards Project (http://www.webstandards.org), nous a réservé sa première visite en France. Une séance d’évangélisation tout à fait intéressante, même si on est déjà convertis depuis longtemps aux standards et qu’on n’a pas appris grand chose de nouveau sur le fond.
  • Ensuite, Amélie Boucher, ergonome (http://www.ergolab.net) et Fred Cavazza, architecte de l’information (http://www.fredcavazza.net), ont tenu deux ateliers sur la place de l’expérience utilisateur dans le design de sites, puis sur la question de l’ergonomie des technologies “riches” comme Flash et Ajax. C’est la seule conférence du festival où j’ai trouvé qu’on essayait de résoudre la contradiction entre l’approche centrée sur les standards et l’accessibilité et l’approche créative qui privilégie Flash et toutes les techniques d’animation… Cela m’a permis de découvrir leurs deux blogs que je compte bien suivre attentivement.
  • Enfin, Carlos Diaz, directeur général du groupe Reflect (un concurrent de LSV) nous a parlé des blogs, en vidéoconférence avec Loïc le Meur, resté chez lui car malade. Une séance brillante, dynamique, informative, séduisante, où je n’ai rien appris de particulier sur les blogs, mais où j’ai appris beaucoup de faits, d’histoires, d’expériences, de projets, de chiffres… Un petit doute toutefois sur la véracité de l’information selon laquelle après leur gros plantage autour du “journal de ma peau”, les gens de L’oréal auraient appelé Carlos Diaz pour lui demander conseil…

A l’année prochaine pour un WIF encore plus passionnant.