En lisant la (désopilante) description de la soirée de lancement du site lestelechargements.com rédigée par Maître Eolas (qu’est-ce qu’il écrit bien, ce type !), je réalise que je me suis trompé dans mon billet précédent à ce sujet : personne n’a pris les internautes pour des cons, il s’agit simplement d’incompétence grave et totale de la part d’une agence de communication qui n’y comprend rien à rien en matière d’Internet et de communication politique… J’ai vu le mal là où il ne se trouvait pas, il n’y avait aucune intention de nous insulter. Toutes mes excuses.
Vous me direz, reste à expliquer comment on peut être aussi incompétent en étant aussi cher. Ah ça oui mais bon…

Vu l’actualité du sujet, j’en ai profité pour remettre en ligne sur mon autre blog quelques articles consacrés au sujet des droits d’auteur, notamment un “La SACEM pour les nuls” qui a le mérite de rappeler qu’il y a une différence entre les interprètes (qui se produisent sur scène) et les auteurs et compositeurs (qui ne sont pas forcément interprètes), et que lorsqu’on parle de droits d’auteur on parle des seconds et non des premiers… A la lecture des nombreux messages du site lestelechargements.com dans lesquels des petits génies écrivent des remarques du genre “les artistes ils n’ont qu’à faire des concerts plutôt que de vivre grassement avec leurs droits d’auteur”, il me semble cette petite précision ne serait pas inutile… Même si je ne suis ni juriste, ni doté du talent littéraire de Maître Eolas