La petite arnaque de 1&1 : le support prolongé PHP 5.4 inutile et automatique à 20 Euros par trimestre

Beaucoup d’entre vous connaissent peut-être 1&1, l’un des leaders de l’hébergement pas cher.

C’est un hébergeur tout à fait convenable. Il propose de bons services pour pas cher, dès lors qu’on n’a pas besoin de performances olympiques. En termes de coûts et de qualité de service, c’est comparable à OVH. La différence (majeure à mes yeux) est qu’OVH ne se permettrait jamais d’envoyer des dizaines d’emails promotionnels ou de passer des coups de fil commerciaux comme le fait 1&1, ce que je trouve horripilant.

Bref. Malgré ces petits défauts, j’ai quelques clients et aussi deux blogs chez 1&1.

Récemment, j’ai été un peu surpris : après avoir reçu début août une facture d’une trentaine d’Euros pour le renouvellement de mes deux noms de domaine, je reçois une notification de paiement automatique d’un montant de 19€12… Intrigué je vais voir, et je découvre l’intitulé de la facture : « 1&1 Support prolongé PHP5.4 »

Je découvre également qu’une facture du même montant et avec le même intitulé a été débitée sur mon compte en juin…

Or mes blogs n’utilisent pas php 5.4, je n’ai jamais eu besoin de cette option, je ne l’ai jamais activée, et 1&1 était tranquillement en train de me siphonner 80€ par an pour ce service que je n’ai jamais demandé.

Alors oui, je suppose que l’info se trouvait dans l’un des nombreux mails commerciaux envoyés par 1&1 et que je ne lis jamais. Mais tout de même je ne peux pas m’empêcher de donner un nom à cette pratique : une arnaque.

Je ne vais pas me désinscrire tout de suite, je n’ai pas le temps. Mais une chose est certaine, à partir de maintenant je ne citerai plus 1&1 comme une option recommandée pour héberger mes clients.

Projet de site Internet pour les musiciens

 

Je suis en train de travailler à un nouveau projet, destiné aux musiciens. Pour mieux savoir où aller, j’ai préparé ce petit questionnaire. Merci de le diffuser à vos amis musiciens et de leur demander, s’ils sont intéressés, de prendre cinq minutes pour y répondre.

Ils peuvent venir sur cette page et remplir le questionnaire ci-dessous, ou bien vous pouvez leur envoyer le lien : http://goo.gl/forms/gQWZjXh7sj

D’avance merci !

Apprenez à programmer : même Obama le dit :

Hier, je parlais de la pénurie de compétences dans le domaine du Web… L’étude que je citais semblait suggérer que les codeurs n’étaient pas les profils les plus prometteurs… Ce n’est pas l’avis de Barack Obama, qui s’est même donné la peine, dans le cadre du projet Hour of Coded’enregistrer une vidéo pour encourager les jeunes américains à apprendre à programmer.

Au passage, ça me donne des idées, pour ce blog…

Pour en savoir plus, l’article sur Numerama où j’ai trouvé cette info : Obama demande aux jeunes d’apprendre à programmer.

La vidéo :

Vous êtes instantanément nouveau, parce que c'est gratuit

En principe, toute personne qui rédige un texte cherche à écrire le meilleur texte possible. Le meilleur texte possible est celui qui portera son message de la manière la plus convaincante possible.

Oui mais, convaincre, comment ? En utilisant les mots les plus efficaces, peut-être. Mais quels sont les mots qui ont le plus d’impact sur les lecteurs ?

Je ne sais pas si les résultats sont transposables en français, mais pour la langue anglaise, Gregory Ciotti, dans un article publié sur le blog Copyblogger, s’est plongé dans les études disponibles (imagerie cérébrale, statistiques, et tout ce qu’il a pu trouver), et il nous propose les 5 mots suivants :

  • You
  • Free
  • Because
  • Instantly
  • New

Faut-il ajouter au poids des mots le choc des photos ? Je n’en sais rien, mais je trouve cette étude très stimulante, même si en réalité, l’écriture est une activité complexe, par laquelle on s’exprime, on dévoile sa personnalité, on raconte une histoire, on adopte éventuellement une posture, et parfois même on apprend quelque chose qu’on ne savait pas avant de se mettre à écrire (c’est la vraie raison pour laquelle j’adore écrire).

Dès demain, je pars à la recherche des mots les plus persuasifs en langue française. Des suggestions ?

L’article : http://www.copyblogger.com/persuasive-copywriting-words/

"Les dessous du Web", le livre voyageur de Bertrand Jouvenot

Les dessous du Web

Les dessous du Web, par Bertrand Jouvenot

Bertrand Jouvenot vient de publier Les dessous du Web.

Bertrand est un ancien collègue : nous avons travaillé ensemble chez Club-Internet, en 1996-97.

Il travaille donc sur le web depuis près de deux décennies… deux décennies qui ont été pour lui l’occasion d’écrire plusieurs livres : Le journal de BJ au bureau, dans lequel les anciens de Club-Internet ont bien aimé(ou pas) retrouver les travers de leur entreprise, puis Managing Softly, et enfin Mode et Internet.

Aujourd’hui, avec Les dessous du Web, Bertrand a une ambition bien plus démesurée : décoder Internet, comprendre son essence et ses paradoxes. Je n’ai pas encore lu l’ouvrage (mais je suis impatient), donc je ne sais pas s’il y parvient totalement (mais je pense qu’il va me surprendre).

Pour vous mettre en appétit, quelques phrases issues de la présentation :

« Le Web est tout en contrastes. Il ressemble à une pièce de monnaie dont les deux faces ne se quittent jamais, mais ne se rencontrent jamais non plus.

Du côté face, l’apparition d’une nouvelle économie, des créations d’emplois, la croissance spectaculaire d’un nouveau type d’entreprises, l’invention de nouveaux services, l’accélération de l’innovation, la diffusion des idées et des savoirs, l’évolution des modes d’interaction entre les individus, etc.

Du côté pile, l’hyper-puissance d’acteurs organisant l’information au niveau mondial, la destruction de pans entiers de l’industrie (musique, cinéma…), la disparition de medias traditionnels (journaux, radios…), le remplacement de l’information par l’opinion, la remise en question de la propriété intellectuelle, l’évaporation de prérogatives des États Nations…

Ce livre s’intéresse tantôt au Web lui-même, tantôt à ce qu’il influence, transforme, modifie : des métiers (le marketing, le management, la conception des produits…), des comportements, des moeurs, des idées (sur l’innovation notamment), le travail, la communication, la connaissance, la culture…

Il est destiné à celles et ceux qui ne veulent pas jouer à pile ou face. Il est équivalent à la pièce de monnaie posée sur sa tranche, révélant ainsi les deux faces d’un même phénomène. »

Ce qui me plaît beaucoup, c’est le mode de lancement original du livre. Je cite à nouveau (il explique bien, Bertrand. Moi je n’ai rien à faire) :

Des exemplaires du livre Les dessous du Web vont être simultanément déposés dans les plus grandes capitales du monde par des amis, des relations ou des correspondants, dans des zones de forte influence. Pour ce faire, le livre est en deux langues : Français et Anglais.

Des exemplaires du livre Les dessous du Web viennent d’être déposés dans la ville de Paris

Les passants sont invités à ramasser le livre, à l’emporter et à le lire. Ils sont également incités dés la couverture du livre et tout au long de l’ouvrage, à déposer à leur tour leur exemplaire, après l’avoir lu, au hasard des villes (sur un banc public, dans le métro, dans un aéroport…), afin qu’un autre lecteur le prenne, le lise et le dépose quelque part, à son tour. Ces lecteurs sont invités à raconter où ils ont trouvé le livre, où ils l’ont ensuite déposé, sur le site www.lesdessousduweb.fr et sur Frenchweb.fr.

L’itinéraire de l’ouvrage, tout au long de sa route, est ainsi décrit.

Pour en savoir plus : le site de Les dessous du Web

 

Frenchpoll, un outil trés utile pour suivre l'actualité des sondages et études

J’ai découvert hier, via un ami sur LinkedIn, un nouveau service tout simple et très utile : Frenchpoll.

C’est une idée toute simple : le site agrège les flux RSS des sociétés de sondages, et on peut ainsi consulter chaque jour la liste de ce qui est publié. Des sources supplémentaires seront ajoutées au fur et à mesure, rendant ce site de plus en plus utile.

Il suffisait d’y penser…