fredreillier.com

Webdesign, contenus et stratégie web

Quel budget pour un site Internet ?

| Un commentaire

Combien ça coûte, un site Web ?« Combien ça coûte, un site Internet ? » C’est la question que vous posez le plus souvent, lorsque vous croisez quelqu’un qui travaille sur Internet. La vraie réponse est la suivante : « ça dépend ». Mais je sais que vous aimeriez en savoir plus. Alors décomposons un peu.

 Tout ce qu’il faut faire pour avoir un site Internet

Réaliser un site Internet, c’est un ensemble d’opérations successives :

– Réfléchir et planifier
– Rédiger les contenus
– Fabriquer les médias (photos, vidéos, etc…)
– Créer l’interface (ergonomie, titres de rubrique, mais aussi design graphique)
Programmer les pages Web
– Programmer les différentes fonctionnalités demandées (forum, calendrier, shopping cart, formulaire de contact, newsletter… )
– Intégrer les contenus au site
Tester l’ensemble
– Mettre en ligne

Et une fois que c’est terminé, ça ne fait que commencer. Il faut maintenant :

– Travailler le référencement (pour être bien placé sur Google et avoir des visiteurs)
– Faire la promotion
Entretenir les contenus
– Créer les nouveaux médias
– Suivre les statistiques de fréquentation
– Définir les améliorations à apporter au site pour qu’il soit plus efficace
– Réfléchir et planifier
– Et recommencer….

Bref, la principale difficulté pour donner le prix d’un site Web, c’est de savoir ce qu’on inclut dans le concept de « site web ». Si on intègre toutes les étapes ci-dessus, ça peut devenir très cher. Alors prenons quelques cas typiques, pour vous donner une idée, en allant du plus simple au plus complexe

Les solutions gratuites : très bien pour un site vitrine

Si vous êtes capable de rédiger vos textes et de trouver des photos ou illustrations qui vous conviennent, rien ne vous empêche de réaliser un site sans bourse délier. Il existe des services pour cela.
Par exemple : sur wordpress.com, Blogger.com, ou Tumblr.com

Ce que vous aurez :
– Un site complet, dynamique, moderne, avec un choix parmi des dizaines de gabarits différents
– Si vous vous plongez un peu dans le système, vous pourrez personnaliser le gabarit graphique pour l’adapter à votre goût
– Vous aurez accès à un back-office très simple à utiliser, qui vous permettra de rédiger toutes les pages de votre site, de créer une rubrique d’actualités, d’animer votre site.

Ce que vous n’aurez pas :
– Une charte graphique complète
– Des conseils pour la rédaction et la structuration de vos contenus, ni pour le référencement
– Un nom de domaine à vous (du type www.lenomdevotreentreprise.com)
– Des fonctionnalités complexes (dont vous n’avez sans doute pas besoin pour commencer)

Mais si vous avez du temps et que vous avez le goût et le talent pour vous débrouiller tout seul sur le web, vous pouvez faire de très belles choses.

Les stats : indispensable
Toujours gratuitement, vous pouvez installer sur votre site le code Google Analytics, qui vous permettra de suivre les statistiques de fréquentation. C’est un outil indispensable, à installer le plus tôt possible.

C’est une opération un peu plus technique, mais pas insurmontable. Et parce que c’est vous et qu’on vous aime bien, lesmotspourleweb vous fait une offre impossible à refuser : contactez-nous et nous ferons ça gratuitement pour vous, sans autre contrepartie que vos remerciements chaleureux.

NOTE : Si vous voulez mon avis, n’utilisez pas Wix, un système « gratuit » qui fait beaucoup de pub. C’est vrai qu’on peut faire un joli petit site avec Wix en n’y connaissant rien, mais la version gratuite est assez pauvre, donc vous finirez par payer 15€ par mois, ce qui est un budget bien supérieur à celui que vous coûterait un site bien fait. Ensuite, est impossible d’exporter vos contenus : lorsque vous voudrez enfin un vrai site, il vous faudra tout recommencer !

Pour quelques Euros de plus, un vrai site

Honnêtement, je ne vous recommande pas la solution totalement gratuite. Pour les raisons suivantes :

– Pour quelques Euros seulement par an (5 Euros environ), vous pouvez acheter votre propre nom de domaine, ce qui rend votre site plus facile à identifier, renforce votre présence en ligne, améliore votre référencement, et protège accessoirement le nom de votre enseigne grâce à l’antériorité ainsi assurée (vérifiez avant tout que le nom de votre activité n’est pas protégé ou déjà utilisé, sur le site de l’INPI : http://bases-marques.inpi.fr/)

– Pour quelques Euros également chaque année (environ 20 Euros), vous pouvez avoir votre propre hébergement, votre adresse e-mail au nom de votre société ou de votre projet, un site rien qu’à vous et que vous pourrez facilement faire évoluer.
Pour démarrer, nous vous recommandons d’utiliser WordPress, un outil gratuit, simple, robuste, fonctionnel, et tellement répandu (plus de 10% des sites Internet existants seraient réalisés avec WordPress) que vous aurez certainement près de vous un ami prêt à vous aider à l’installer.

– Pour quelques Euros, vous pouvez acheter un gabarit pour votre site. Même si certains gabarits gratuits sont d’excellente qualité, on trouve dès 40 ou 50 dollars des habillages sophistiqués qui permettent de se distinguer et d’organiser ses contenus de manière adaptée à son activité/ses objectifs (il y a des gabarits pour restaurants, petites entreprises, free-lances, graphistes, etc… où l’on trouve les fonctionnalités les plus souvent utilisées par chacune de ces catégories).

Installer WordPress, faire pointer un site sur votre nom de domaine, configurer la boite e-mail et installer un gabarit sont des tâches un peu techniques, mais avec un peu de persévérance, vous pouvez vous en tirer.  La documentation sur le site WordPress est vraiment très complète et claire, même pour les débutants.

Et puisque c’est vous et qu’on vous aime bien, lesmotspourleweb vous fait une offre impossible à refuser : contactez-nous et nous ferons ça presque gratuitement pour vous : pour une somme forfaitaire de 50 Euros, nous achetons votre nom de domaine avec un  hébergement (cela vous coûtera moins de 20€ par an, que vous règlerez directement à l’hébergeur, nous ne touchons aucune commission), créons vos boites mail, installons WordPress votre gabarit et le code Google Analytics. -> En savoir plus

Ce que vous aurez à ce tarif est un site fonctionnel, sur lequel vous pouvez publier ce que vous souhaitez, que vous pourrez faire évoluer à votre guise, sans surcoûts cachés autres que :

– 20€ par an pour le domaine et l’hébergement
– 40-50€ éventuellement pour un gabarit payant (pas obligatoire,)
– 50€ pour qu’on vous installe tout ça

Les sites plus chers, pourquoi ?

Il y a plein de raisons de ne pas s’arrêter à l’étape précédente, et pour chacune d’entre elles, il faut prévoir du temps, de l’énergie, et surtout un budget si vous faites appel a un prestataire. Ci-dessous quelques éléments pour vous faire une idée de l’enveloppe à prévoir (si vous faites appel à une grosse agence, multipliez les tarifs par deux ou trois), et, si vous n’avez pas les moyens, des difficultés qu’il vous faudra surmonter.

Adapter votre site à votre charte graphique, car les gabarits qu’on trouve, même payants, peuvent ne pas vous convenir exactement.L’intervention d’un graphiste professionnel a un coût très variable en fonction de son expérience, et de l’étendue des prestations demandées (création d’un logo ou non, nombre de gabarits de pages différents sur votre site, création d’illustrations ou non, déclinaisons, etc…). Lesmotspourleweb peut vous mettre en contact avec des prestataires adaptés à votre besoin comme à votre budget.
Enveloppe : à partir de 8-900 Euros pour adapter un gabarit existant à votre charte graphique.
Difficulté : Si vous vous contentez du gabarit choisi, c’est simple. Dès que vous commencez à vouloir le modifier, il faut connaître le HTML et les feuilles de style. Pas insurmontable mais ça peut vite prendre pas mal de temps.

Mettre en place les contenus de votre site, s’ils sont complexes ou volumineux
Un prestataire peut réaliser pour vous une mise en ligne parfaite et vous faire gagner du temps. Donc de l’argent.
Enveloppe : à partir de 5-600 Euros, selon la quantité et la complexité.
Difficulté : Il n’y a pas de justice, si vous ne savez pas écrire, c’est très difficile de s’y mettre. Si vous avez la plume facile, lancez-vous !

Ajouter des fonctionnalités : Configurer un formulaire de contact, paramétrer votre blog pour poster automatiquement vos news sur les réseaux sociaux de votre choix, permettre aux internautes de s’abonner, installer des fonctionnalités supplémentaires (versions en plusieurs langues, calendrier d’événements, prise de rendez-vous en ligne, portfolio, etc.)
Toutes ces opérations ne sont pas nécessairement complexes, et si vous êtes atteint par le virus du Web, vous adorerez les réaliser vous même, mais vous y passerez vos nuits car cela suppose de bien connaître le système, et la collection de modules additionnels disponibles, pour éviter les bugs, erreurs, incompatibilités, failles de sécurité, et pour tout intégrer efficacement.
Enveloppe : d’une centaine d’Euros pour une configuration simple, à plusieurs milliers d’Euros si vous avez besoin d’un site très complexe (mais dans ce cas, nous vous conseillerons peut-être d’abandonner WordPress)
Difficulté : Ajouter des modules à WordPress et les configurer n’est pas très difficile ni très technique. Il suffit de bien lire la documentation. La difficulté est de choisir les bons modules, cela suppose de faire des tests, et d’y passer pas mal de temps. Evidemment, si le module est très complexe (par exemple un module d’e-commerce), les choses vont se compliquer.

Vous lancer dans le commerce électronique, si votre activité s’y prête.
Selon la taille de votre projet, le choix de la plateforme adaptée est essentiel. La qualité de réalisation de votre site également, ainsi que l’optimisation des pages, pour une meilleure ergonomie, un meilleur référencement, une sécurité optimale.
Enveloppe : à partir de 1 500 Euros pour mettre en place et habiller une plateforme comme Prestashop, très bien adaptée à un projet de taille moyenne.
Sinon, il existe des modules pour ajouter des fonctionnalités e-commerce à WordPress, qui peuvent donner de très bons résultats.
Difficulté : Pour un démarrage, installer Prestashop et le configurer n’est pas tellement plus difficile qu’installer et configurer WordPress. En prenant le temps de bien lire la documentation et en achetant quelques modules (paiement, etc…) vous pouvez réaliser vous-même une première version de votre boutique pour vous lancer. Mais si votre projet prend de l’ampleur vous aurez vite besoin d’aide.

Faire rédiger des contenus par un professionnel parce que vous n’avez pas le temps, ou parce que vous n’êtes pas content de ce que vous avez rédigé, ou parce que vous sentez qu’un regard extérieur peut vous apporter beaucoup.
Enveloppe : selon la complexité et la quantité de contenus, à partir de 2-300 Euros pour quelques feuillets.

Réaliser des vidéos, des animations, des infographies pour rendre votre site plus attractif. C’est souvent un élément clé de succès
Enveloppe : vraiment impossible à cadrer. Certains prestataires peuvent réaliser une vidéo pour quelques centaines d’Euros, mais le rendu ne sera pas forcément adapté à vos besoins. La qualité, mais surtout la pertinence sont les ingrédients essentiels pour toucher votre cible.
Difficulté : Ce sont des métiers et ça prend du temps. Si vous ne savez pas faire, vous avez intérêt à vous faire aider.

Optimiser le référencement de votre site, afin qu’il soit plus visible sur les moteurs de recherche et attire plus de visiteurs
Enveloppe : à partir 5-600 Euros pour une optimisation simple et une recherche des mots-clés à utiliser, jusqu’à 5 000 Euros pour mise en oeuvre d’une stratégie complète d’optimisation de votre code et de vos contenus.
Difficulté : Les principes sont assez simples, et on trouve de très bons conseils sur le Web pour améliorer son référencement (par exemple, sur le site Abondance qui est une référence). Si vous avez le temps, vous pouvez déjà faire pas mal de choses.

Organiser votre stratégie :  e-marketing, présence sur les réseaux sociaux, visibilité, webanalytics
Enveloppe : à partir de 7-800 Euros pour un audit et une recommandation, et budget variable selon intensité si vous nous chargez de mettre en oeuvre la stratégie préconisée.
Difficulté :  Sur le principe, le webmarketing est simple. Le problème, c’est de choisir les bons outils, de comprendre la complexité de l’environnement, et de suivre les évolutions permanentes. Question de temps et d’état d’esprit plutôt que de technique.

– Animer votre site : continuer à produire des contenus, à diffuser votre newsletter, à séduire de nouveaux internautes, à répondre aux commentaires
Enveloppe : A partir de 4-500 Euros par mois pour un site de petite taille qui ne demande pas trop d’entretien.
Difficulté : Ca dépend de votre facilité d’écriture et de votre créativité.

Utiliser des outils de gestion pour intégrer votre site à votre activité commerciale quotidienne : CRM, automatisation des e-mails, facturation en ligne, etc…
Enveloppe : Très variable selon vos besoins et votre degré de familiarité avec les outils Web.
Difficulté : Identifier les bons outils, et parfois besoin de connaissances techniques

Pour conclure : le temps c’est de l’argent, et vice-versa

En fait, le coeur du problème est de savoir ce que vous pouvez faire vous-même. Si vous disposez de temps, vous pouvez acquérir les compétences pour réaliser vous-même une bonne partie des opérations mentionnées. Mais il faut beaucoup de temps pour apprendre. Et accepter de se tromper.

C’est passionnant (j’en ai fait mon métier, je sais de quoi je parle !) mais il faut pouvoir se permettre d’y passer des journées ou des soirées. Sinon, mieux vaut faire appel à un professionnel qui vous fera gagner du temps et vous donnera de bons conseils (pas tous les professionnels, je sais… c’est malheureux mais c’est tout à fait vrai qu’on trouve de sacrés escrocs dans ce métier).

Bref, tout l’art est de trouver le bon compromis entre le temps dont vous disposez et l’argent que vous dépenserez le plus judicieusement possible… Un peu comme un bon bricoleur qui retape sa maison lui-même, mais fait appel à des artisans, et éventuellement à un architecte, pour gagner du temps, éviter les erreurs et mieux maîtriser son budget.

J’ai bien conscience de n’avoir qu’effleuré le sujet. L’objectif de cet article était de faire un premier tour du sujet, de commencer à répondre à toutes les questions qu’on me pose si souvent, et de vous aider à comprendre pourquoi il n’est pas simple de répondre à la question « Combien ça coûte un site Web ? « .

Si vous avez des témoignages, objections, questions, compléments à  apporter,  n’hésitez pas. J’aimerais que cet article réponde le mieux possible à la question, tout en ne devenant pas trop complexe…

Un Commentaire

  1. Ping : Un site Internet, ça coûte combien ?

Laisser un commentaire

Champs Requis *.