Il existe plusieurs centaines de systèmes de gestion de contenu sur le marché. Beaucoup d’entre eux sont gratuits, open source, d’excellente qualité et possèdent un nombre incroyable de fonctionnalités, enrichies en permanence par des communautés de développeurs bénévoles et brillants. Comment choisir un produit au sein de cette offre pléthorique ?

Heureusement qu’il existe des sites, comme Opensourcecms , qui permettent d’en comparer les caractéristiques (même si les informations sont parfois obsolètes, car fournies par les internautes), et de surtout de les tester sans devoir les installer.

On trouve également beaucoup d’informations intéréssantes sur l’incontournable site français de référence en matière de produits open source : Framasoft.net . Malheureusement, les fiches descriptives ne sont pas toutes de même valeur.

L’outil d’aide au choix le plus utile que je connaisse est peut-être le Livre blanc des CMS Open source, limpide et rigoureux réalisé par la webagency Smile

En se moment, se déroule une initiative, prise par les éditions Packt Publishing , un éditeur spécialisé dans les ouvrages (parfois excellents) consacrés aux outils open source. Il s’agit des Open Source CMS Awards . L’idée est simple : demander aux utilisateurs de voter pour le meilleur CMS. Evidemment, ce genre de vote comporte un risque important de biais, en faveur des communautés qui consacreront le plus de temps à faire voter leurs supporters. C’est néanmoins une tentative intéréssante.

Les nominés pour l’édition 2007 (les votes de déroulent jusqu’au 26 octobre) sont, par catégorie :

Overall Winner Finalists:

  • CMS Made Simple
  • Drupal
  • e107
  • Joomla!
  • PHP-Fusion

Most Promising Finalists:

  • dotCMS
  • MODx
  • Nuke Evolution
  • SilverStripe
  • TYPOLight

Best PHP Open Source CMS:

  • CMS Made Simple
  • Drupal
  • e107
  • Joomla!
  • PHP Fusion

Best Other Open Source CMS:

  • mojoPortal
  • OpenEdit
  • OpenCms
  • Plone
  • Silva

Best Open Source Social Networking CMS:

  • Drupal
  • Elgg
  • LifeType
  • Moodle
  • WordPress

Les lauréats 2006 de l’ Open Source CMS Award étaient :

  1. Joomla!
  2. Drupal
  3. Plone

Personnellement, j’ai testé de nombreux CMS open source, et j’en utilise plusieurs :

WordPress sur trois de mes blogs, et notamment sur fredreillier.com. C’est un produit complet, souple, puissant, adaptable. Si je n’avais pas décidé d’essayer Textpattern, c’est sous WordPress que j’aurais réalisé Les mots pour le Web. WordPress est essentiellement un moteur de blog, mais sa souplesse le rend utilisable pour réussir tous types de sites.

Dotclear sur le maintenant défunt lanquarem-webconsulting.com (l’ancien nom de mon agence), mais le projet semble à l’arrêt depuis plusieurs mois, et le produit est limité à la réalisation d’un blog. Dès qu’on souhaite ajouter une page statique, les ennuis commencent. La version 2, encore en statut Béta, ne m’a pas totalement convaincu, même si elle apporte des enrichissements intéréssants. Cela dit, on ne peut pas en faire le reproche à Dotclear, car son concepteur dit clairement qu’il ne souhaite pas réaliser un CMS.

Mise à jour septembre 2008 : Dotclear2 est sorti, et c’est un excellent outil, qui se hisse au niveau de WordPress. Je l’utiliserais volontiers s’il n’y avait pas autant de conditions techniques pour l’installer. Concrètement, pour utiliser Dotclear, il faudrait que je recompile Apache… Un truc qui ne m’amuse pas du tout, mais alors pas du tout…

Spip pour le site des Editions Intervalles, l’un de mes clients. C’est un outil riche et adaptable, mais handicapé par des problèmes d’ergonomie assez énervants au niveau de l’interface d’administration. Ce qui rend Spip incontournable, c’est une gestion multilingue très bien faite, une documentation et une interface en français qui ont leur importance pour les clients, et sa gestion de la typographie française, qui permet de réaliser des sites propres pour utilisateurs exigeants.

J’ai également testé, puis écarté Joomla, Typo3, Mambo et tous les dérivés de Nuke, car ils ne permettent pas d’obtenir facilement un code HTML de qualité professionnelle (apparemment, cela s’est amélioré depuis, au moins dans Joomla et Typo3).

Testé puis écarté Plone, parceque c’est un outil apparemment largement au dessus du lot, mais qui demande des connaissances informatiques que je suis loin de posséder.

Testé puis écarté EZ Publish, très intéressant, mais trop complexe à mettre en oeuvre pour des projets de petite taille, et dont le back-office fait fuir les utilisateurs inexpérimentés (j’ai essayé, le résultat est spectaculaire !).

Testé Movable Type, le moteur de blogs de Typepad, pour des projets divers et variés qui devraient bientôt démarrer… assez comparable à WordPress, mais payant.

Mise à jour septembre 2008 : Movable type n’est pas comparable à WordPress, c’est une usine à gaz…