J’étais vraiment impatient de tester la version béta Dotclear 2, mais le petit bijou est exigeant : il lui faut un environnement bien particulier pour fonctionner, et cet environnement n’est pas aujourd’hui disponible chez mon hébergeur OVH. Je suis certain qu’OVH va rapidement arranger les choses, mais en attendant, je ronge mon frein.

Ou plutôt, je teste la nouvelle version de SPIP, qui a l’avantage de ne pas être une version béta et de fonctionner chez moi. Et je dois avouer que tout cela est prometteur : Spip est aujourd’hui capable de gérer des tables issues de bases extérieures, et de gérer plusieurs sites avec une seule installation. Ces deux améliorations sont en fait de vraies révolutions : SPIP devient aujourd’hui un candidat sérieux à la gestion de projets plus complexes, et on peut même l’envisager pour des projets de gestion de contenu d’entreprise orientés web.

Je suis en train de travailler sur le sujet, puisque le groupe Notariat Services m’a confié la mission de participer à la mise en place d’un CMS répondant à leurs besoins (publication de sites web et de revues papier, réutilisation des articles, flux de production éditoriale tendus).

La semaine dernière, SPIP n’était pas susceptible de répondre à nos besoins. Aujourd’hui, il rejoint Typo3 et EZPublish dans la liste des candidats. Une fois le choix effectué, je publierai un petit topo sur la question.